L’association L’Abominable (), qui a vu naître dans son labo­ratoire près de 400 films, doit libérer les locaux qu’elle occupe à La Courneuve à l’été 2022.

Vingt-cinq ans passés à mettre à disposition des cinéastes les outils du cinéma argentique, tout le matériel et l’expérience acquise risquent d’être réduits à néant.

Nous vous proposons de défendre avec nous l’existence d’un lieu pérenne, un conservatoire vivant des techniques cinématographiques : 

Le Navire Argo

Le Navire Argo sera l’alliage d’un laboratoire cinématographique partagé et d’une salle de projection publique équipée pour montrer les films sur leurs supports originaux : un lieu de création, de projection et de transmission des savoirs du cinéma argentique.

Un lieu à bâtir

Pour réaliser Le Navire Argo, nous sommes à la recherche de locaux pérennes en région parisienne, d’ici l’été 2022, à travers le soutien d’une ville, d’une communauté de communes ou encore d’un bailleur institutionnel. 

Pour le cinéma argentique

La bascule de l’industrie cinématographique vers le numérique a entraîné une mutation profonde des pratiques cinématographiques. Pour autant, de nombreux cinéastes continuent d’emprunter des chemins de traverse et privilégient le support argentique pour réaliser leurs films.

Devenir argonaute

Signer l’appel à soutien, nous aider à trouver un lieu, faire parler du projet…

Retour haut de page